Voici les slides de ma présentation à Agile France 2015.

Peu familier du concept et de la terrible concurrence (5 flux de conférences en parallèle), j’en conserve un souvenir mitigé. N’ayant pas eu un pitch suscitant suffisamment d’envie ou de questionnement ma session n’a eu qu’un succès mitigé. Les habitués ont su faire preuve d’audace (déguisé en Darth Vador), d’humour, ou de poésie (une guirlande d’images de fleurs), ou d’opportunisme pour surfer sur des sujets en vogue. A méditer pour la prochaine édition.

L’objectif de cette présentation était double. Tout d’abord expliquer comment les principes de développement logiciel agile m’ont permis de réaliser un projet de rénovation de maison dans les temps (3 mois) et budget (25K€). Mais aussi (et surtout), ce que ce projet personnel m’a enseigné et comment il m’a permis de changer de perspective dans le pilotage de mes projets.

Le programme de la conférence Agile France 2015 est sorti. J’aurai l’honneur d’y présenter une session de 20 minutes sur un sujet qui me permettra de faire un pas de côté : la mise en oeuvre de principes agiles dans le chantier de rénovation de ma maison en 2006.

On reproche parfois à la communauté agile une approche communautaire et contre-culturelle (pour faire court : “une bande d’illuminés baba-cools”) de l’entreprise. Toutefois, on ne peut nier qu’au programme d’Agile France on retrouve des sujets directement liés avec la réalité (douloureuse) des DSIs que j’accompagne.

Alors que le monde de l’entreprise se penche sans cesse davantage sur cette mouvance fortement inspirée du Lean et très active dans l’industrie reine du 21ème siècle (l’IT), la conférence Agile France est une bonne occasion de se mettre à niveau sur les principes bien sûr, mais surtout sur les pratiques de cette approche vertueuse et diablement efficace.  Read the rest of this entry »

philoMag89

“Si l’on a ni l’envie, ni la force, ni les moyens de larguer les amarres de la vie professionnelle, il y a peut-être une solution. Pourquoi ne pas aborder le travail différemment : comme une occasion de réfléchir, d’agir, de jouer ? Changer de perspective c’est prendre de la distance avec des enjeux souvent angoissants. C’est injecter un peu de détachement dans le travail. Travailler en philosophe en somme.”

L’excellent Philosophie Magazine propose dans son son numéro de Mai 2015 un dossier posant la question suivante : Peut-on être heureux sans travailler ? Un sujet délicat car il est si facile de s’adonner à la facilité démagogique, piège que n’évite Alexandre Lacroix le pourtant brillant directeur de la rédaction dans son éditorial.

Michel Eltchaninoff propose une perspective plus large et plus complexe dans un long article qui se conclut par la citation ci-dessus. Read the rest of this entry »

La première partie de ce billet était consacrée à une série d’articles dans la presse quotidienne ou magazine. Celui-ci est consacré à un documentaire diffusé sur une chaîne cryptée, documentaire que nous ne nommerons pas afin de ne pas lui donner davantage de visibilité numérique qu’il ne mérite. Le fait que ce documentaire porte le même nom qu’un article du Monde Diplomatique donne cependant quelques indications sur la ligne éditoriale, sur l’originalité de la perspective et sur “l’objectivité” du reportage.

Un sujet difficile avec une enquête sur le terrain qui met à jour d’authentiques problèmes mais l’ensemble s’avère discrédité par des procédés classiques de manipulation audio visuelle. Un reportage aveuglé par une intention éminemment discutable et une haine aveugle d’un mode de management qui est pour l’auteur, ontologiquement, mauvais.

Les tragédies qui y sont racontées sont évidemment bouleversantes mais elles méritent davantage un appel à la raison plutôt qu’à des réactions passionnées. Read the rest of this entry »

IMG_0543

Après avoir défini les enjeux de la transformation digitale (1ere partie) puis donné les 7 points cardinaux de cette transformation (2eme et 3eme partie), cette 4ème partie s’attaque à une des plaies des organisations du 21ème siècle : les projets.

Que deviennent les projets dans l’entreprise numérique ? Comment sont-ils pilotés ? Comment s’organise-t-on pour en garantir le succès ? Pour les rendre efficaces ? Comment s’organise-t-on pour en faire des espaces organisationnels dans lesquels chacun y trouve son compte : contributeur, chef de projet, managers et, last but not least, les clients ?

Read the rest of this entry »

photo 1(32)

Alors que la transformation digitale (rappel : le qualificatif digital est approprié en français, inélégant mais approprié) est devenue un des enjeux majeurs des organisations, on a parfois du mal à se représenter à quoi cela correspond et à imaginer par quel bout prendre le sujet. Qu’entend-on par cette expression ? Quels sont les enjeux que cette transformation implique ?

Ce billet est le premier d’une série sur le sujet. Il a pour objet d’apporter un éclairage en proposant une définition et en en exprimant les enjeux.

Read the rest of this entry »

The Wirearchy Selfie Meme

February 17, 2015

photo 1(1)

There are many shiny buzzwords and concepts in the business world. Yet few have the elegance of a single word denomination.  And even fewer achieve the amazing feat of combining 21st century concepts with greek etymology for a dazzling description of what is at stake today in our organizations.

My friend Jon Husband came with Wirearchy a while ago (check his #hypertextual video Interview describing the whole idea) and it is just the best I can think of to describe the challenge of 21st century organizations. My director and sensei Marie-Pia Ignace keeps telling me that my professional weakness is to fall too easily in love with ideas. Here is the sexiest of our times. See I am still doing meme, probably the last blogger attemtping to use this 2.0 Jurassic effect.

But that’s not all. Not only did Jon come with this stroke of genius, he also managed to get it illustrated by Mr Gaping Void himself, Hugh McLeod. How about that as a grand slam of alternative management marketing ?

So here’s the process :

  1. You download the Wirearchy PSD here
  2. You go to your favorite T-shirt maker (mine is Yumie in Bordeaux) and you make your Wirearchy t-shirt (or cap or sweater or underwear) with the color and design you want as long as there is the illustration
  3. You take a selfie
  4. You publish it online – you can even blog about it if you feel like to
  5. You let Jon, myself and the whole free world know on Twitter that you support Wirearchy by sharing the link
  6. We have a beer when we have a chance

Have fun and see you online.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 509 other followers