Songwriting in Action – Poni Hoax : Antibodies

Une très belle vidéo de Danakil pour Poni Hoax.

De l’electro-pop 80s racée, grave et désinvolte, légère et désabusée. Dandy quoi, à l’image d’Images of Sigrid, leur second LP sorti cette année. Un peu long et monolithique, frappant le fer de leur new wave de façon quasi obsessionnelle, on pourra lui préférer le 1er LP, dont on a déja fait la promo ici, plus varié et moins intransigeant.

Cela demeure toutefois hautement recommandable. En particulier pour le talent de Nicolas Ker, ses textes, lézardés de poésie fulgurante, et sa voix (filiation Nick Cave, Morrissey garantie). Textes et voix que l’on retrouve aussi chez Diplomatic Shit, Paris ou encore Joakim, sur l’excellent single Lonely Hearts. Textes et voix, enfin, qui surpassent de la tête et des épaules tout ce qui se fait dans cette mouvance de ce coté ci de la Manche et de l’Atlantique.

Le clip est à l’avenant et entrecroise avec délicatesse des thèmes visuels inattendus : nudité androgyne de l’actrice, poisson agonisant et ses branchies, aiguille, peau laiteuse, test de grossesse, bulle de savon géante comme un ectoplasme humide errant dans un aéroport vide. Pour un résultat à l’érotisme cru et chic, désabusé et tragique, incarnant en quelques minutes de beauté saisissante les { vie, mort, fragilité, solitude, absence, questionnement, vulnérabilité, intimité } de l’individu post-moderne.

Advertisements

2 Comments

  1. salut Fandor,

    Ouais cette chanson est un vrai hit qui aurait pu sortir en 1983.

    Nicolas est un personnage assez remarquable. Voir l’interview ici. Extrait.


    Vous avez besoin d’une thématique par album ?
    N : Ca permet d’ouvrir les vannes. Il n’y a pas de libertés sans contraintes. Les textes à thèse, j’essaie de les ouvrir à l’interprétation, de la même manière que Lynch a un rituel strict et se laisse porter par l’inconscient collectif. C’est le ressenti personnel qui en oriente ensuite le traitement. Le matériau de base n’existe pas. Seul l’esthétisme est maîtrisé ! Le temps est linéaire : tout procède par plagiat. On ressasse les mêmes thèmes et la nouveauté est une illusion progressiste.

    Pour les bordelais : Poni Hoax le 16 Janvier (à la Rock School) dans le cadre des nuit zébrées de Nova. Nous les avons vus Fandor et Moi l’hiver dernier dans le cadre de ces mêmes nuits zébrées et c’est très impressionnant en concert. Le batteur (Vincent Taeger qui joue aussi avec Rokia Traoré) est un pur Golgoth.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s