Sunday Quote : Deep Work

9780349411903

“We have scales that allow us to divide up people into people who multi-task all the time and people who rarely do, ad the differences are remarquable. People who multitask all the time can’t filter out irrelevancy. They can’t manage a working memory. They’re chonically distracted. They initiate much larger parts of their brain that are irrelevant to the task at hand … they’re pretty much mental wrecks.”

(Clifford Nass – Stanford Communication Professor)

Depp Work est un ouvrage de Cal Newport un scientifique qui explique dans “Deep Work – Rules for focused success in a distracted world” comment, grâce à des plages de temps dédiées à la concentration intense sur son travail, il est parvenu à améliorer de façon significative sa productivité en termes d’articles académiques.

En résumé, Newport nous recommande un internet sabbatical (afin de mesurer combien, lorsque nous ne sommes plus sous l’influence de ces outils, nous sommes plus à même de nous concentrer – comme la citation ci-dessus le montre) et d’appliquer les 4 Disciplines de l’exécution de Clayton Christensen que ce dernier a formalisé pour aider Andy Grove the CEO d’Intel, dans la mise en oeuvre de sa stratégie :

  1. Se concentrer sur ce qui est vraiment important – afin de ne pas disperser son énergie ;
  2. Agir sur les indicateurs temps réel (lead mesures – opposés de lag mesures, des indicateurs qui constatent trop tard le résultat. L’exemple de Newport dans le livre est plutôt à côté de la plaque. Voir plutôt la définition bien plus parlante de Tracey et Ernie Richardson dans leur interview ;
  3. Utiliser un scoreboard visuel (en lean on parle de manegement visuel qui permet d’avoir une vision claire et sans ambiguïté de la situation, en levant la tête) ;
  4. Se donner une cadence de responsabilité ; (en lean on parle de Takt Time).

Rien là de bien nouveau. Ce qui est ennuyeux avec ces livres, c’est ce sentiment qu’ont les auteurs d’avoir découvert quelque chose d’important. Je ne dis pas que la méthode de Newport soit mauvaise, elle a l’air de plutôt bien fonctionner pour son contexte (et reste très proche du lean, désolé). Mais sa description est un peu superficielle. A sa décharge, cela reste assez actionnable. Dommage que le meilleur passage du livre soit une citation d’un autre universitaire.

Moyennement recommandé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s