Jive 5 : New Way tour à Paris

L’éditeur Jive software a eu la gentillesse de m’inviter à la démonstration de la nouvelle version de leur plateforme de Réseaux Sociaaux d’Entreprise (RSE), démonstration ayant eu lieu dans le cadre de leur tournée européenne.

Comme déjà expliqué dans un autre article consacré à cette entreprise (l’interview du Sr Director of Product Nathan Rawlins), je dois à Jive et en particulier à Devan Batavia (VP Sales EMEA) ma sensibilisation au sujet des RSE. J’avais en effet assisté à un présentation de grande classe de ce dernier, présentation qui avait eu l’effet d’une authentique révélation.

Un retour rapide sur cette matinée au 27ème étage d’une tour de la défense …

The New Way

Une première présentation de Chris Morace qui explique l’objectif de Jive : aider les entreprises à faire les choses d’une nouvelle manière, plus agile, plus intereactive, plus collaborative, pluis fluide et plus efficace.

La vision de Jive : les années 00 ont été celles des 3 letter acronyms systems comme il les identifie : ERP, CRM, PLM, ECM … avec pour objectif la création de valeur à travers l’excellence opérationnelle. Le problème de ces systèmes des années 00s selon Chris est que tout est basé sur des données, des transactions et des processus.

Hors, les années 2010 sont celles de la création de valeur à travers l’exploitation des réseaux. Ces legacy systems n’exploitent pas la richesse principale de l’organisation : les collaborateurs . Et Chris de démontrer cela de façon amusante. Sollicitant un membre de l’assistance pour connaitre le nombre d’employés de son entreprise il enchaine :

« Que se passerait-il si par un coup de baguette magique dans la nuit, les 80,000 employés de votre entreprise étaient remplacés par 80,000 autres personnes identiquement qualifiées et compétentes ? Votre entreprise ne fonctionnerait évidemment pas. Car ces nouvelles personnes ne connaitraient pas les dynamiques, circuits de décision, la culture, n’auraient pas les bonnes connexions. C’est pour cela que la richesse principale de votre entreprise ne réside ni dans vos systèmes d’information ni dans vos processus ou votre logistique mais bien dans les personnes qui la constituent.»

Intégration, Big Data et App Store

Jive 5 comporte de nouvelles composantes qui contribuent à assoir la position de l’éditeur parmi les leaders. Il est ainsi régulièrement positionné par les Magic Quadrants de Gartner  Internal Social Software, Social CRM et External Social Software parmi les (si ce n’est la) meilleures solutions.

Attardons nous sur trois nouvelles fonctionnalités particulièrement intéressantes.

Intégration Office

Tout d’abord une intégration extrêmement poussée avec MSOffice. Jive a fait l’acquisition de l’entreprise OffiSync dont la technologie garantit une intégration extrêmement poussée avec la suite d’outils bureautiques.

Ainsi depuis Outlook je peux consulter les profils Jive de mes interlocuteurs ou exporter une conversation de mails dans mon espace Jive pour capturer ces informations et pouvoir les rechercher. De la même manière, je peux éditer un fichier Powerpoint et le mettre à jour : il sera automatiquement publié sur le repository Jive et les utilisateurs du document seront notifiés.

Enfin cette intégration avancée vaut aussi avec Sharepoint où des documents ou composants dans Sharepoint peuvent générer des notifications sur SBS.

Big Data et Social Analytics

La seconde fonctionnalité est aussi le fuit d’une acquisition : celle de Proximal Labs et de leur technologie et expertise Big Data. Cette solution, basée sur la solution Open Source Apache Hadoop permet d’offrir aux utilisateurs la puissance des Social Analytics avec la fonctionnalité What Matters.

Cette dernière permet de suggérer et recommander des informations / conversations / profils qui coïncident avec les centres d’intérêt de l’utilisateur. Ce faisant, What Matters filtre  en amont l’information et aide à prévenir l’infobésité. L’utilisateur n’est plus submergé d’informations qui ne coïncident que peu ou pas du tout avec ses occupations. What Matters pousse en temps réel les fils d’informations pertinents dans le contexte utilisateur.

Pusieurs risques avec ce type de fonctionnalité : on ne va plus chercher l’information ayant pris le réflexe qu’elle vienne à nous, des informations non pertinentes nous sont proposées et l’outil est discrédité. A voir à l’utilisation mais si cela fonctionne comme prétendu il peut s’agir d’un outil remarquable, répondant au point soulevé par Clay Shirky : “Information Overload is Not the Problem – It’s Filter Failure”.

Jive App Store

La troisième composante importante est le Jive App Store.

Jive reprend ainsi dans le contexte du réseau social d’entreprise la formule qui a fait le succès de Facebook, Twitter (et dont l’absence a causé la perte de Myspace) ou de l’écosystème iPhone : des widgets personnels ou modules d’intégration avancés (Salesforce, Jives Media Watch).

L’éditeur fournit un SDK permettant aux développeurs de concevoir et distribuer des petites applications sécurisées qui permettent une intégration facile avec d’autres systèmes et d’autres sources de données. Typiquement l’objectif est d’ainsi centraliser sur la plateforme sociale les applications on the Cloud utilisées dans le contexte professionnel.

Conclusion

Cette nouvelle version du logiciel devrait permettre à Jive de conserver une bonne dynamique en Europe et en France ou des organisations aussi prestigieuses que Saint-Gobain ou Carrefour ont fait confiance à l’éditeur Californien.

Son positionnement de Pure Player dans le domaine du Social Software donne beaucoup de crédibilité à l’offre et la vision de cet éditeur. Le focus très important de cette nouvelle version sur les problématiques d’intégration (avec des systèmes tiers, avec MSOffice) tend à montrer la maturité de cette réflexion, une volonté de simplifier le passage de ces outils dans le flot des activités quotidiennes des utilisateurs, et surtout le désir de convaincre les DSIs dans l’alignement du choix Jive avec leur stratégie générale.

La présentation suivante lors de ce New Way tour est celle d’un client français de la solution Jive SBS, et par n’importe lequel : Saint Gobain. C’est le sujet d’un autre billet …

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s