Capture d’écran 2015-05-22 à 13.03.04

(Cliquer pour le PDF)

L’institut Lean France organise une journée Lean dans les Services et les fonctions le 8 Juillet à la Maison de la Cité Internationale Universitaire. La thématique de la journée sera d’échanger encore et encore pour tenter d’apporter des réponses à la question : de quel lean parle-t-on ?

Après un certain nombres d’articles de presses ou de documentaires télévisuels discutables, il est salutaire d’entendre des dirigeants, des DRH et des experts parler de respect et de développement des personnes dans le cadre de transformations d’organisations.

Indépendamment de l’intervention de Marie-Pia Ignace directrice de l’ILF (et – disclaimer – la dirigeante de l’entreprise pour laquelle je travaille) il ne faudra pas manquer celles de Philipe Pedrotti, qui parlera du lean dans le contexte du rapprochement d’entreprises, de Caroline Trudel, DRH de Alliance, une entreprise du 21èe siècle dont #hypertextual a déjà parlé), ou encore de David Tournadre, DRH de Thalès Group qui expliquera pourquoi la visite des équipes sur le terrain (plutôt que dans des bureaux de direction) est capitale dans son métier. Last but not least, le fulgurant Michael Ballé viendra expliquer pourquoi leadership et respect des personnes sont indissociables, une présentation dans le sillage de son dernier ouvrage, l’indispensable Lead With Respect.

Des ateliers, des tables rondes mais aussi,, dans le cadre de cet évènement, des masterclass avec deux des grandes expertes françaises sur le sujet, expertes elles aussi connues de ce blog : Catherine Chabiron (voir son entretien en anglais) et Cécile Roche (évoquée ici à travers son ouvrage Petit guide Lean à l’usage des managers).

Avec le code HYPERILF, vous obtiendrez 15% de réduction sur la réservation : il ne vous reste plus d’excuses amis lectrices et lecteurs, forcément intéressés par le management et la dynamique des organisations au 21ème siècle.

philoMag89

“Si l’on a ni l’envie, ni la force, ni les moyens de larguer les amarres de la vie professionnelle, il y a peut-être une solution. Pourquoi ne pas aborder le travail différemment : comme une occasion de réfléchir, d’agir, de jouer ? Changer de perspective c’est prendre de la distance avec des enjeux souvent angoissants. C’est injecter un peu de détachement dans le travail. Travailler en philosophe en somme.”

L’excellent Philosophie Magazine propose dans son son numéro de Mai 2015 un dossier posant la question suivante : Peut-on être heureux sans travailler ? Un sujet délicat car il est si facile de s’adonner à la facilité démagogique, piège que n’évite Alexandre Lacroix le pourtant brillant directeur de la rédaction dans son éditorial.

Michel Eltchaninoff propose une perspective plus large et plus complexe dans un long article qui se conclut par la citation ci-dessus. Read the rest of this entry »

“The Illiterate of the 21st century will not be those who cannot read and write but those who cannot learn, unlearn and relearn”

Alvin Toffler is is an American writer and futurist, known for his works discussing the digital revolution, communication revolution and technological singularity.

It is a very popular (and slided) quote. I have seen it in the slide deck of two very influent people in my career : Multi-talented blogger and über expert in social collaboration Rawn Shah and connected machine services visionary, Daniel Harari, the Lectra CEO.

Everybody agrees on the necessity of learning. However, not so many people promote the necessity of unlearning, i.e changing habits and mental models. Try brushing your teeth with th other hand or fold you arms the other way as Mike Rother suggests in this amazing talk, you’ll know how it feels to get out of your’s comfort zone.

How do you learn, unlearn and relearn ? How can you tell you have learnt, how do you know ? How is your company doing it ?

La première partie de ce billet était consacrée à une série d’articles dans la presse quotidienne ou magazine. Celui-ci est consacré à un documentaire diffusé sur une chaîne cryptée, documentaire que nous ne nommerons pas afin de ne pas lui donner davantage de visibilité numérique qu’il ne mérite. Le fait que ce documentaire porte le même nom qu’un article du Monde Diplomatique donne cependant quelques indications sur la ligne éditoriale, sur l’originalité de la perspective et sur “l’objectivité” du reportage.

Un sujet difficile avec une enquête sur le terrain qui met à jour d’authentiques problèmes mais l’ensemble s’avère discrédité par des procédés classiques de manipulation audio visuelle. Un reportage aveuglé par une intention éminemment discutable et une haine aveugle d’un mode de management qui est pour l’auteur, ontologiquement, mauvais.

Les tragédies qui y sont racontées sont évidemment bouleversantes mais elles méritent davantage un appel à la raison plutôt qu’à des réactions passionnées. Read the rest of this entry »

Great minds discuss ideas; average minds discuss events; small minds discuss people.
An interesting quote. I don’t fully share the perspective though. I like the one about people as I have noticed that within the corporate world the least interesting people always talk about people as a way to evaluate their own status in the corporate hierarchy. This often tends to correlate with a propensity to be focussed on their social status. Talking about people might be OK though, just as long as you talk about them as if they were in the same room.
The one about idea also makes me uncomfortable. I know abstract minds talking their whole career about ideas without testing them. It’s great to be interested about ideas but if you are not able to test them, how much value do they contribute ?

IMG_0543

Après avoir défini les enjeux de la transformation digitale (1ere partie) puis donné les 7 points cardinaux de cette transformation (2eme et 3eme partie), cette 4ème partie s’attaque à une des plaies des organisations du 21ème siècle : les projets.

Que deviennent les projets dans l’entreprise numérique ? Comment sont-ils pilotés ? Comment s’organise-t-on pour en garantir le succès ? Pour les rendre efficaces ? Comment s’organise-t-on pour en faire des espaces organisationnels dans lesquels chacun y trouve son compte : contributeur, chef de projet, managers et, last but not least, les clients ?

Read the rest of this entry »

IMG_3691

Troisième volet de cette série sur la transformation digitale. La première propose un éclairage sur une définition et les enjeux :

Exploiter la radicalité des capacités d’internet (temps-réel, ubiquité, multitude) pour construire et ajuster en permanence :

  1. une connaissance validée de la réalité du marché, aujourd’hui, afin d’élaborer les produits et services les plus adaptés pour y répondre
  2. une connaissance validée de la réalité de l’organisation et des processus pour livrer le plus rapidement possible ces produits et services

La seconde partie propose de présenter les 4 premiers points cardinaux de cette transformation. Cette partie en présente les 3 suivants (les 5, 6 et 7) …

  1. la relation client
  2. les produits et services
  3. les processus
  4. les outils
  5. le leadership
  6. la culture
  7. les équipes et le management

Read the rest of this entry »

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 491 other followers