Michel Serres et la performance de la réalité

michelserres

Nous, on rêve tout le temps, on est des machines à virtuel. Et voir le réel n’est pas donné à tout le monde. Pour voir le réel, il ne faut rien moins qu’une révolution, une puissante révolution comme celle réalisée par Galilée et Newton. Je retourne donc la question. Le réel n’est pas là, devant nous. Et c’est une performance de parvenir à la regarder tel qu’il est.

En 2008, la keynote d’ouverture de la première édition de l’USI était assurée pas un octogénaire malicieux : Michel Serres y parlait de l’innovation. C’était une authentique révélation.

Dans le numéro 100 de Philosophie Magazine (Qu’est-ce que la Philosophie) l’académicien répond ainsi à l’habituelle question liant le numérique à une aliénation virtuelle. Il ne s’agit pas d’un changement radical plutôt d’un changement d’échelle. Et de poser un des problèmes essentiels de la condition humaine : comment voir le réel, là devant nous.  Continue reading “Michel Serres et la performance de la réalité”

Citations du dimanche : Christophe André

La pleine conscience doit nous aider à ne pas en rester au “miroitement du réel”. La vision pénétrante nous permet de sonder la nature des choses, de ne pas nous laisser abuser par les apparences. La philosophe Simone Weil écrivait :”L’intelligence n’a rien à trouver, elle n’a qu’à déblayer”. Nous avons souvent ainsi à déblayer dans notre esprit tout ce qui fait obstacle à une vision juste et précise du monde, qui émergera alors d’elle-même comme une évidence.

Un extrait de Méditer, jour après jour un ouvrage du psychiatre Christophe André, médecin et praticien de la pleine conscience.

Continue reading “Citations du dimanche : Christophe André”

Citations du dimanche : Cécile Roche et la bienveillance

La bienveillance est avant tout une façon de considérer l’autre avec un a-priori positif. C’est l’attitude qui consiste à mettre dans son rapport à l’autre une intention positive, sans naïveté mais sans idée préconçue. C’est aussi supposer que l’attitude de l’autre n’est pas sous-tendue par des intentions négatives. Cela suppose de s’intéresser aux faits sans les interpréter de prime abord, tout simplement parce que l’interprétation des faits est la traduction de nos propres convictions et de nos propres valeurs bien plus que celles de la personne qui est à l’origine des faits. La bienveillance désamorce les conflits au lieu de les envenimer (…) elle installe les conditions positives d’une co-construction plutôt qu’entretenir une spirale négative de défiance. La bienveillance est un pari gagnant. Faire l’hypothèse que les intentions de l’autre ne sont pas malveillantes c’est en prendre un risque très faible en regard du bénéfice attendu. 

Voici la page la plus importante que vous lirez dans un ouvrage de management cette année. Cécile Roche est directrice du lean et de l’agile pour le groupe Thalès. Le Lean en Questions est son second ouvrage et c’est un livre admirable.

Continue reading “Citations du dimanche : Cécile Roche et la bienveillance”

Citations du Dimanche : Pierre-Noel Giraud et Michel Lussault

PNG : Plutôt que regarder un film téléchargé via Netflix sur un ordinateur portable, il faut que les habitants d’un territoire aient envie d’aller au bistrot du coin et au théâtre. Dans un cas ils n’ont recours qu’à de l’économie nomade, dans l’autre à de l’économie sédentaire. Bien sûr on ne va pas les forcer à acheter français, mais on peut les inciter à se tourner vers les biens et services sédentaires en améliorant leur qualité.

ML : Il faut penser à l’empowerment des subalternes comme disent les anglo-saxons et les inscrire dans des processus de montée en capacité d’agir sans les mettre dans des situations d’assistance. (…) La production de valeur est l’une des dimensions fondamentales des sociétés, elle est liée à leur capacité à organiser leur espace de vie. Elle doit redevenir l’objet d’une délibération collective.

Longtemps que la thématique Citations du dimanche, empruntée aux amis Trémeur Denigot et Jean-Paul Jacquel etait en jachère sur ce blog.

Encore une fois, un éclairage issu de Philosophie Magazine dont on ne vantera jamais suffisamment l’admirable travail de vulgarisation du monde des idées. Cette citation est tirée d’un long entretien entre Pierre-Noel Giraud et de Michel Lussault dans le numéro 99 (Mai 2016) consacré à la nouvelle lutte des classes entre les nomades et les sédentaires.

Pourquoi cet extrait d’entretien entre un économiste et un géographe sur #hypertextual ? Parce que cet échange fait apparaitre avec une grande limpidité deux principes fondateurs du lean :

  1. On ne peut pas forcer les gens à se tourner vers l’économie sédentaire et locale. On ne peut que les inciter en améliorant la qualité de ses services.
  2. La production de valeur est une dimension fondamentale des sociétés : elle passe par une démarche qui inscrit chacun dans un processus de montée en capacité d’agir. 

Accessoirement, il s’agit aussi des raisons profondes pour laquelle je fais ce métier. Une lecture salutaire à un moment où notre pays s’entre-déchire sur la loi travail.

Sunday Quote – Sherry Turkle

Overwhelmed by the pace that technology makes possible, we think about how new, more efficient technologies might help dig us out. But new devices encourage ever-greater volume and velocity. In this escalation of demands, one of the things that comes to feel safe is using technology to connect to people at a distance, or more precisely, to a lot of people from a distance. But even a lot of people from a distance can turn out to be not enough people at all (…) Technology is seductive when what it offers meets our human vulnerabilities. And as it turns out, we are very vulnerable indeed. We are lonely but fearful of intimacy. (…) Our networked life allows us to hide from each other even as we are tethered to each other.

Sherry Turkle is Professor of Social Studies of Science and Technologies at MIT. This blog has already discusses about her rather fascinating TED talk. The quote above is taken from her book Alone Together – Why we expect more from technology and less from each other.

This books shares many stories to make his point, the one from the quote above. It is not very comfortable read but it is a critical one. Especially when you have teenagers at home addicted to their Facebook profile which somehow makes them lose sight of reality. I am quite surprised as many online friends avoid the conversation altogether.

While I was reading this book, I managed to incidentally see Her the beautiful movie by Spike Jonze telling the love story between a melancholic guy and an electronic device (OK : with Scarlett Johansson voice). The movie has vividly resonated with the main themes of the book. A strongly recommend one to watch.

Citations du Dimanche : Jean Monnet

« Selon Jean Monnet, si l’on s’assoit l’un en face de l’autre à une table, en se fixant dans les blanc des yeux et en récitant une série d’arguments déjà préparés, les chances de parvenir à un accord sont minces. Tandis que si l’on s’assoit du même côté de la table et que l‘on place le problème de l’autre côté, les chances de se mettre d’accord sont grandes. »

Jean Monnet, grand architecte de la construction européenne, connaissait 2 ou 3 choses à la politique et savait comment résoudre des problèmes pour faire avancer de grands projets. Une citation qui résonne avec une acuité particulière pour ce blog qui a déjà chanté l’éloge du management visuel et pour lequel la résolution de problème est une discipline collaborative au coeur de l’amélioration continue.

Jean Monnet est cité ici par Yanis Varoufakis tirée d’un entretien du numéro de Mai 2015 de Philosophie Magazine, numéro dont nous avons déjà parlé ici.

Sunday Quote : Alvin Toffler

“The Illiterate of the 21st century will not be those who cannot read and write but those who cannot learn, unlearn and relearn”

Alvin Toffler is is an American writer and futurist, known for his works discussing the digital revolution, communication revolution and technological singularity.

It is a very popular (and slided) quote. I have seen it in the slide deck of two very influent people in my career : Multi-talented blogger and über expert in social collaboration Rawn Shah and connected machine services visionary, Daniel Harari, the Lectra CEO.

Everybody agrees on the necessity of learning. However, not so many people promote the necessity of unlearning, i.e changing habits and mental models. Try brushing your teeth with th other hand or fold you arms the other way as Mike Rother suggests in this amazing talk, you’ll know how it feels to get out of your’s comfort zone.

How do you learn, unlearn and relearn ? How can you tell you have learnt, how do you know ? How is your company doing it ?